CST LINK
Etapes de mise en œuvre
Un renfort est enroulé en tour mort autour de chaque transfert d’implant pour constituer une armature en trois étages décalés.

CST Link
1- Les piliers Multi destinés à recevoir une prothèse immédiate visée sont montés sur les implants, est les vis ont été occultées au moyen d’une tige plastique permettant un démontage rapide.








CST Link
2- Solidarisation des transferts d’empreinte : effectuer un tour mort sur le transfert d’empreinte droit le plus distal en le maintenant à l’aide d’une pince clamp et photopolymériser.

Puis dérouler la tresse CST Link en tension pour progresser vers l’implant gauche le plus distal, chaque pilier étant verrouillé par un tour mort.

Un bref flash en lumière bleue permet de figer la situation de départ. A ce stage, la polymérisation du renfort n’est pas complète. Il faut progresser de proche en proche, en maintenant l’ensemble en tension.
CST Link
3- L’implant gauche le plus distal est verrouillé et on revient dans le même sens vers l’implant droit


CST Link
4- L’implant droit le plus distal est contourné en tour mort. On progresse à nouveau vers l’implant gauche pour terminer en tour mort.

CST Link
5- L’ensemble est polymérisé à la lumière bleue.


CST Link
6- Pour parfaire la solidarisation de la structure, un peu de résine CST Link est déposée sur chaque pilier et photopolymérisée à la lumière bleue.
CST Link
7a- Un porte-empreinte à membrane translucide est rempli d’un silicone transparent et inséré sur les préparations. .

CST Link
7b- Pendant la prise (2mn), la photopolymérisation est complétée par illumination au travers d’un silicone translucide.

CST Link
8- La membrane translucide est percée, les protections plastiques sont retirées.
CST Link
9- Les vis sont retirées.



CST Link
10- L’empreinte est désinsérée.
CST Link
11- L’empreinte est coulée au laboratoire avec un repositionnement parfait des analogues d’implants.